Menu recherche

Menu Consultation

Accueil > Liste >
Retour

Evolution des points d’eau dans la tourbière du Cachot. 1. Morphologie et végétation des gouilles
MATTHEY, Willy
1998
"43 gouilles de la tourbière du Cachot (canton de Neuchâtel, Suisse, coordonnées 541200 206350), ont été cartographiées en 1969. Un nouveau recensement effectué en 1998 met en évidence une diminution de leur surface de 176 m2 sur un total de 309 m2 , soit d'environ 57. Le développement des buttes du Sphagnetum magellanici a entraîné le comblement de 19 gouilles et le rétrécissement de la plupart des 24 survivantes. Les effets à long terme (30 ans) du piétinement sur les sphaignes sont examinés. Cinq exemples sont présentés plus en détail."
(résumé repris du site RERO)

Evolution des points d’eau dans la tourbière du Cachot (Jura neuchâtelois). 2. Les creuses de pied de murs
MATTHEY, Willy
2000
"Les creuses de pied de murs sont situées à la périphérie de la tourbière, sur le marais abaissé. Elles sont d'origine anthropique. Mises sous protection, elles ont fait l'objet d'un suivi depuis plus de trente ans dans la tourbière du Cachot (coordonnées 541200 206350). Deux facteurs principaux influencent leurs transformations :
• L'éboulement des murs de tourbe qui dominent les stations.
• L' envahissement des creuses par Carex rostrata et Sphagnum spp.
Le boisement du marais abaissé modifie les conditions écologiques dans les stations étudiées."
(résumé repris du site RERO)

Evolution des points d’eau dans la tourbière du Cachot (Jura neuchâtelois). 3. Les creuses des parties ouest et sud
MATTHEY, Willy
2001
"Les creuses de pied de mur des secteurs W et S sont influencées par le drainage des terres agricoles voisines. Sur 23 creuses permanentes (196 m2) recensées en 1961, il n'en reste que 13 (125m2). Les 10 autres sont devenues des creuses temporaires couvertes de Carex rostrata ou ont été comblées. Une végétation nitrophile envahit la partie supérieure du Fossé Pochon, tandis que les bouleaux en colonisent le centre et les bords. Le bas du Fossé est une cariçaie (Carex rostrata ) et les points d'eau sont rétrécis par l'extension des tapis de sphaignes. Pour l'ensemble de la tourbière, le nombre de gouilles a passé en 40 ans de 43 (surface 309 m2) à 24 en 1998 (surface 176 m2) (MATTHEY, 1998) e...
Changes in Testate Amoebae (Protists) communities in a small raised bog. A 40-year study
KISHABA, Keiko ; MITCHELL, Edward A.D.
2005
Les auteurs ont analysé les communautés de protistes sur deux échantillons de mousse prélevés à quarante ans d'intervalle (1961 et 2001) dans la tourbière du Cachot en Suisse. L'extraction de tourbe et le drainage sur le site ont entraîné une augmentation de la couverture arbustive, surtout en lisière, mais les changements affectant les plantes herbacées, les mousses ou les organismes du sol sont souvent plus discrets. Les auteurs ont émis l'hypothèse que la fréquence des bryophytes et des espèces de protistes indicatrices de conditions sèches aurait augmenté et que la fréquence des espèces indicatrices de conditions humides aurait décliné. Il s'avère que la richesse des principales espèces ...
Ephéméroptères, Plécoptères et Trichoptères de la Tourbière du Cachot (1969-2004)
REDING, Alexis ; REDING, Jean-Paul
2005
La tourbière du Cachot est un site de 7 ha situé dans la vallée de la Brévine en Suisse. Les auteurs ont d'abord inventorié les Ephéméroptères (1 seule espèce présente), Plécoptères (2 espèces) et Trichoptères (25 espèces) ; ils ont ensuite comparé ces résultats avec ceux de 1969 et de 1983, et observé le lien avec les changements physiques de la tourbière en 30 ans (notamment la perte importante des surfaces aquatiques). L'évolution de la faune semble effectivement suivre l'évolution physique de la tourbière. Et les espèces de ces 3 ordres, par leur caractère pionnier, semblent s'adapter aisément aux changements de biotopes.
Utilisation d'un piège d'interception (tente malaise) pour l'étude entomologique d'une tourbière du Haut-Jura. I- Introduction et résultats généraux.
HAENNI, Jean-Paul ; MATTHEY, Willy
1984
La tourbière du Cachot est une réserve naturelle située en vallée de la Brévine, dans le Jura suisse. Des recherches sur les Arthropodes y sont menées depuis 20 ans par l'Institut de Zoologie de l'Université de Neuchâtel. Le présent article décrit le piège utilisé (tente Malaise) et les résultats obtenus lors des captures de 1973 (150 000 insectes).
Ecologie des insectes aquatiques d'une tourbière du Haut-Jura
MATTHEY, Willy
1971
L'étude porte sur la tourbière du Cachot (6 ha) occupant le fond de la vallée de la Brévine en Suisse. L'auteur a étudié plus particulièrement la faune habitant les canaux (43) et les gouilles (10), à savoir les Insectes et les Aranéides :
* répartition des espèces dans l'espace,
* facteurs écologiques qui constituent la présence et l'abondance des populations,
* influence des facteurs écologiques sur la biologie des espèces
* rôle de la prédation dans la régulation des populations

Bases documentaires à votre disposition